Gardons le lien

Pour cheminer dans la foi, plusieurs possibilités s'offrent à vous

Le conseil presbytéral de Grasse en accord avec Vence a créé un blog (site) destiné à publier régulièrement des articles, prédications à lire, écouter ou visionner afin de nourrir notre foi pendant cette période de confinement.

Pour en prendre connaissance, il vous suffit de cliquer sur l’image

Blog-Grasse-Vence

 

Message du pasteur

Chers amis, chers frères et soeurs,

Un temps bizarre nous est imposé, nous ne savons jusqu’à quand. Il va falloir nous adapter. Un temps bizarre nous est imposé. Et si ce temps nous était – aussi – donné ? Donné pour nous faire réfléchir à notre manière de vivre, de travailler, de rencontrer les autres, de réfléchir, de prier… dans les temps ordinaires.

Ce temps imposé, ou ce temps donné, que nous n’avons pas, d’habitude, ou que nous remplissons le plus possible, pour ne pas nous retrouver face au vide… ou à l’essentiel. Je pense à la prière de Michel Quoist :

« Seigneur, j’ai le temps. J’ai tout mon temps à moi, tout le temps que tu me donnes, les années de ma vie, les journées de mes années, les heures de mes journées.
Elles sont toutes à moi. À moi de les remplir, tranquillement, calmement, mais de les remplir tout entières, jusqu’au bord,
pour te les offrir, et que de leur eau fade tu fasses un vin généreux, comme jadis à Cana, tu fis pour des noces humaines.
Je ne te demande pas, Seigneur, le temps de faire ceci et puis encore cela.
Je te demande la grâce de faire consciencieusement, dans le temps que tu me donnes, ce que tu veux que je fasse. »

Et si cette sorte de sabbat imposé devenait une sorte de sabbat donné, pour que nous prenions conscience de la valeur des jours ordinaires, et de la valeur des sabbats, des dimanches ordinaires, que nous nous évertuons à remplir, et pas seulement de culte.

Nous voici donc sans assemblée dominicale, sans rencontre communautaire, jusqu’à nouvel ordre. Cela ne rompt pas la communion dans l’invisible.

Pour cheminer dans la foi, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

– Le blog ci-dessus. J’y mettrai de temps en temps un message audio ou video comme celui qui se trouvera dès demain, dimanche 22, sur le blog. 

– Enfin nous maintenons tous les jours à 18 h un moment de prière. Je vous enverrai sur WhatsApp un verset de la Bible ou/et une pensée, une prière, un bref message.
Celui de ce soir est une pensée du théologien Dietrich Bonhoeffer sur l’Eglise :

Là où il y a un membre, il y a tout le corps du Christ. La communauté est la victoire sur la solitude.
Chacun reste un individu et la communauté a une vie. Ses membres ne peuvent pas être imaginés séparement.
Là où est la communauté, là est le Christ. dans la communauté, l’un devient le Christ pour l’autre.
Les membres ne sont pas détachés les uns des autres. La détresse et l’infirmité de l’autre m’inquiètent comme s’ils étaient les miens.
Dès lors celui qui est abattu, effrayé, affaibli ou accablé dépose sa souffrance auprès de l’ensemble du corps spirituel… 
D. B. in : La nature de l’Eglise.

– Veuillez également nous signaler les personnes particulièrement isolées qui auraient besoin d’un appel téléphonique, d’un aide matérielle (une course à faire) ou spirituelle…

Christian Barbéry

Vous pouvez aussi découvrir la richesse des échanges sur les sites des Eglises locales de la région PACCA : La vie en Région EPU-PACCA